Les 5 questions à vous poser sur votre RC Pro !

E-newsletter CGPA de septembre 2015

 

1. La qualité d’un contrat ne se juge pas qu’au tarif, mais aussi à l’étendue de ses garanties, des activités visées et à la liste de ses exclusions. En cas de sinistre, êtes-vous suffisamment protégés, vous, votre cabinet, votre patrimoine ?

Opter pour le contrat CGPA, c’est avoir l’assurance qu’en cas de sinistre grave vous serez couverts jusqu’à 5M€ là où la concurrence ne vous propose que le minimum légal, montant aujourd’hui inadapté à la nature et au montant des sinistres potentiels.

C’est aussi et surtout l’assurance d’être couvert par un contrat qui est large dans sa rédaction et dans l’étendue des activités visées, pour éviter le piège de l’opposition d’une nullité de contrat en cas de sinistre.

 

2. Dans un environnement réglementé et de plus en plus contraignant, le durcissement de la jurisprudence laisse présager pour l’avenir une augmentation des mises en cause. Etes-vous sûr que votre assureur dispose d’une solidité financière suffisante pour vous accompagner dans le temps ?

CGPA, c’est une solidité financière garantie par des fonds propres qui couvrent 33 fois la marge exigée par solvabilité I et 4,5 fois le SCR pour solvabilité II. CGPA est la seule structure de cette taille et mono-produit à être notée « A- stable » par Standard & Poor’s.

Choisir CGPA, c’est un gage d’accompagnement et de pérennité dans le temps.

 

3. Il peut être tentant, par souci de facilité ou d’économie, de choisir son fournisseur comme assureur de sa propre RCP. En cas de sinistre, ce même acteur devenant juge et partie, vous défendra-t-il comme il se doit ?

CGPA ne dépend d’aucune compagnie, n’a qu’une spécialité, celle de la RCP et GF des intermédiaires en assurance et finance. CGPA travaille avec des avocats ultraspécialisés n’intervenant que pour la défense des intermédiaires et s’interdisant de plaider contre eux.

Indépendance et impartialité sont des valeurs portées par CGPA.

 

4. Vous cessez votre activité et 6 ans plus tard votre responsabilité est recherchée par un de vos anciens clients sur la base d’un défaut de conseil. La durée de votre garantie subséquente vous permet-elle d’être couvert ?

Là où la concurrence vous garantit pour 5 ans, CGPA vous garantit sur une période de 10 ans après la cessation de votre activité.

Cette garantie est inclue dans le contrat, sans aucune surprime.

 

5. Depuis juin 2014, le contrôle de l’ACPR c’est davantage de contrôle sur place et sur la conformité de votre activité. C’est aussi et surtout plus de formalisme et la vérification que vous, intermédiaires d’assurance, avez la capacité de respecter les obligations règlementaires. Etes-vous suffisamment armés en cas de contrôle ?

Pour répondre à cette exigence de protection de la clientèle et vous préserver d’une mise en cause par vos clients, CGPA vous offre en permanence des informations sur les règles de bonnes pratiques professionnelles, des formations correspondantes, et assiste les courtiers, dans le cadre de sa PJ, en cas de contrôle ACPR.

 

Téléchargez ici la version pdf complète de la newsletter CGPA de septembre 2015.